230kAbonnés
10kAbonnés
11kFollowers

Comment C’est La Fête fait un bel hommage à la France ?

c'est la fête la belle et la bête chanson

Chanson iconique de La Belle et la Bête, C’est La Fête est un bel hommage à la France et à l’amour que Walt Disney portait à ce pays !

Walt Disney n’a jamais caché son lien avec la France.  Sont-ce ses lointaines racines française qui l’expliquent ?  Peut-être.

Toujours est-il que Walt, figure importante du film d’animation en Amérique, pionnier de la télévision et inventeur du parc à thèmes, a un véritable coup de cœur lorsque le jeune homme de 17 ans arrive en France en 1918.  Un coup de cœur tel qu’il y reviendra durant l’été 1935, à l’occasion d’un voyage de deux mois en Europe avec sa femme Lillian, son frère Roy et sa belle-sœur Edna. 

image 70
Comment C'est La Fête fait un bel hommage à la France ? 1

Cette affinité va alors se retrouver à travers son œuvre.  Une inspiration dans les Silly Symphonies avec la Danse macabre inspirée de Camille Saint-Saëns, le choix des Fables de La Fontaine présentes dans Le lièvre et la tortue et Le cousin de campagne, les contes de Perrault comme choix de ses grands classiques.  Le Studios garderont cette influence.  Paris est la ville des Aristochats, du Bossu de Notre-Dame et de Ratatouille.  

Mais le film qui glorifie sans doute la culture française, c’est certainement la Belle et la Bête.  Lumière nous l’annonce quand il nous invite à la fête.

Ma chère mademoiselle,

– C’est avec une profonde fierté et immense plaisir,

– Que nous vous invitons ce soir.

– Détendez-vous, ne pensez plus à rien, prenez place,

– Et laissez la haute gastronomie Française vous présenter : votre dîner.

image 71
Comment C'est La Fête fait un bel hommage à la France ? 2

Changement de personnage

Quel moment, celui où Lumière commence cette chanson entraînante et où les objets enchantés du château tentent de consoler Belle qui est séparée de son père.  Un grand moment qui, pourtant n’était pas destiné à la jeune fille!

Dans l’histoire, le père de Belle était arrivé avant elle dans la demeure.  C’est d’ailleurs pour le sauver que Belle prend sa place.  Cette chanson avait donc été écrite pour souhaiter la bienvenue à Maurice !

On comprend d’ailleurs l’impatience des objets du château qui sont bloqués depuis des années dans une vie plate et monotone, sans véritable vie.  Dès lors, pour une fois qu’un étranger débarque, ils en profitent, tout heureux d’avoir quelqu’un à servir.  Et cet étranger c’est Maurice, pas Belle !

image 72
Comment C'est La Fête fait un bel hommage à la France ? 3

Mais Bruce Woodside, l’un des animateurs, a pensé que la scène aurait plus de force avec la jeune fille.  Car finalement, dans l’histoire, Maurice ne fait que passer dans le château alors que Belle, elle, se trouve réellement prisonnière.  Elle doit être beaucoup plus bouleversée.  Et si elle doit maintenant résider définitivement avec eux, c’est une bonne raison pour que les objets se coupent en quatre pour elle !

En d’autres termes, pas le peine de « gaspiller » une aussi belle chanson pour un personnage secondaire !

D’un projet à l’autre

Que les chansons du film, entre autre celle-ci, soient un tel succès est une sorte de miracle quand on sait qu’elles ont failli ne pas exister.  On peut dire que voilà la magie Disney.

Après le succès de Blanche Neige, Walt Disney avait déjà sélectionné le conte français pour l’adapter en animation.  Mais le projet ne s’est jamais concrétisé, les histoires proposées étant trop sombres pour son univers.  Le livre est remisé et il ne ressort des tiroirs que dans les années ’80.  La transposition est alors confiée aux studio de Londres et c’est le réalisateur anglais, Richard Purdum, qui travaille un scénario sans musique aucune.  Idée étrange dans l’univers Disney !

image 73

Jeffrey Katzenberg, le président de Walt Disney Studios, lorsqu’il visionne les premières esquisses, sera interpellé par cette histoire beaucoup trop noire sans soutien musical aucun.  Il prend alors la décision de tout abandonner et de recommencer le projet sur d’autres bases.

Le duo magique à la rescousse

Devant le besoin impératif de rendre tout cela beaucoup plus vivant, Katzenberg rappelle son duo magique, Menken et Ashman avec la mission de transformer La Belle et la Bête en un film musical d’un style digne de Broadway, sur le modèle de leur intervention sur la Petite Sirène !

image 74
Comment C'est La Fête fait un bel hommage à la France ? 4

Les musiciens hésitent àaccepter la proposition.  Ashman se sait condamner et il lui tient à cœur de travailler sur ce qui est son grand projet : Aladdin.  Toutefois, ils seront séduits par la multitude d’objets enchantés qui apporteront touche d’humour et légèreté.  Quoi de plus plaisant que l’idée d’un chandelier ou une théière se mettant à chanter.

C’est La Fête : Premiers pas

Menken présente alors une ébauche de musique à Howard Ashman.  Pourtant il n’est pas convaincu de la proposition qui lui semble trop simple.  Qu’importe, cela donnera une idée générale du style.  

Quel étonnement donc, alors qu’il s’attendait à ce que le parolier renvoie la partition en le priant de la jeter, de la voir revenir avec des paroles ! 

image 75
Comment C'est La Fête fait un bel hommage à la France ? 5

« Be our guest » est née et le numéro musical à grande échelle devient une évidence !  C’est du grand music-Hall qui est proposé, dans une ambiance très française.  Lumière prend des allures de Maurice Chevalier après une intro à l’accordéon, les plumeaux en véritables danseuses de cancan.  Et même les assiettes reconstituent la Tour Eiffel en hommage à la France.  Ce qui au passage est anachronique puisqu’à l’époque de l’histoire cette grande dame de fer n’existait pas !

Bref, une véritable parodie des plus grands music-halls parisiens.

Pourtant, pas de récompense officielle pour ce grand moment musical.  C’est qu’il y a trop de bonnes chansons dans ce film, il fallait bien choisir !  

Par contre, C’est la Fête aura la plus belle des récompenses : celle du succès populaire que l’on reconnaît quand on la retrouve en clin d’œil dans d’autres productions.

Par exemple, dans un épisode des Simpsons, Monsieur Burns parodie la chanson en interprétant « See My Vest ».

Chez Disney, le live-action du Roi Lion c’est Timon qui crée une diversion pour attirer les hyènes en leur présentant leur dîner … Pumba !

Bien sûr, avec un tel succès, elle a été conservée dans le live-action de 2017.  Elle est même reconnue comme essentielle- que l’expression « Be Our Guest » soit devenue le slogan des bandes-annonces et présente que les affiches du film.

Interprétée par Ewan Mc Gregor, elle est assez proche de la version originale.  La scène a d’ailleurs été particulièrement soignée puisqu’il a fallu près d’un an pour la préparer.

Retrouvez tous les épisodes de Ne Me Remercie Pas sur SpotifyApple PodcastDeezerGoogle Podcast et Amazon, mais également sur les réseaux sociaux : FacebookInstagram et la plateforme X !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Première visite ? Voici quelques conseils

Écouter DLRP

Site non-officiel et non affilié à la Walt Disney Company. Les droits des images et musiques appartiennent à leurs auteurs respectifs.

  • https://radio.ready2play.fr:1340/stream
  • DLRP